Fruges : l'Ucafe sur la voie du modernisme   Imprimer
Par Claude   
Samedi, 01 Janvier 2011

FRUGES : Internet, Fisac : l'Ucafe se tourne résolument vers l'avenir pour conquérir une nouvelle clientèle.

L'année s'achève dans l'abondance pour l'Union commerciale et artisanale de Fruges et environs. Et pour les clients aussi. En effet, lors du traditionnel Noël frugeois une pluie de cadeaux s'est abattue sur eux avec 13 paniers garnis, 57 bouteilles de champagne et plus de 200 cadeaux distribués par la quinzaine de commerçants participant à l'opération. Et pour les perdants un énième tirage de bons d'achats s'est encore déroulé mercredi soir sous la présidence de Pierre Liefhooghe. Les gagnants : magasin Atoll : Claire Brunel et Philomène Truitte ; Magasin Canette : Claudette Dilly ; Diminutif's : Nicole Lemort ; Magasin Grizby : Elodie Fauquembergues, Corinne Danel, Paul Delcloy, ? Legrand et Marie-Lise Lechniak ; Crédit mutuel : Gilbert Hotrique et Fernande Henguelle ; Boucherie Frugeoise : Pascal Lemaitre, Alexandre Ben Nasser, Pauline Briche et René Flour ; Salon Nadine : Etienne Courtin et Arlette Demagny ; Tonic Coiffure : Achille Verhostadt ; La Fontaine Fleurie : Rose-Marie Hermetz ; Le Petit jardin : Jean-Marie Pecqueur, Aurore Delpouve, Michel Boutin, Annette Favière et Nicole Dupont.

 

Le Commerce frugeois en question :

 Il a succédé à Renaud Pomart l'an dernier et depuis mène sa barque, sans faire de bruit, mais avec d'autres atouts et la même réussite, et ce malgré une conjoncture difficile. Le nouveau président Pierre Liefhooghe revient sur cette année de transition qui a vu le commerce frugeois faire le dos rond mais bien tirer son épingle du jeu.

 

Question : comment s'est passée la transition avec le président sortant ?

Dans d'excellentes conditions dans la mesure ou lors de la passation de pouvoirs on se contactait régulièrement. Et maintenant on se voit lors des réunions et pour tout ce qui concerne le Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) dont il est le responsable au sein de l'Union commerciale.  Désormais la transition est faite et l'Ucafe a retrouvé son rythme de croisière et poursuit ses actions.

 

Question : Qu'a apporté Renaud Pomart au commerce local ?

Je pense qu'il a réussi à le réveiller et à le (re)fédérer, à sa manière. Surtout après une période assez difficile ou le nombre d'adhérents était tombé à 12, il est remonté à 70 et pour cette année il s'est stabilisé à 50 adhérents. Nous avons surtout perdu des membres dans les villages du canton qui étaient venus pour Renaud Pomart. De mon côté avec moins de pression certes, je m'efforce d'être plus à l'écoute des commerçants et d’être à leur service.

 

Question : Comment se porte le commerce et celui de Fruges en particulier ?

C'est dur partout dans la région! Des commerces ferment, d'autres sont sur le fil, il faut se serrer les coudes pour sortir du marasme actuel. C'est général donc et avant tout un problème financier et de perte de clientèle. Je dirai que le canton s'en sort un peu mieux que ses voisins car on est un peu à l'abri et on a la chance de disposer d'un tissu économique relativement stable, par rapport à l'Hesdinois par exemple et la fermeture d'usines. Mais on sent bien que les gens ont changé leur façon d'acheter.

 

Questions : quelles sont les actions que mène l'Ucafe pour s'adapter à la situation justement ?

Même si on a repris les mêmes actions que précédemment (brocante, quinzaines....), j'ai tenu absolument que l'Ucafe soit présente sur la toile. Cela faisait trois ans que l'on en parlait et c'est désormais chose faîte

(www.ucafe62.fr). Tout au moins les premiers balbutiements avec la présentation de l'association, des adhérents, etc. Il ne s'agit pas encore de faire de la vente, on est pas encore prêts, on y viendra pour certains plus tard, mais il faut que cela se mette en route avec nos différents partenaires. Mais c'est l'avenir.

 

Question : et les projets ?

Tout va dépendre du Fisac de la Communauté de communes et pour nous cela va beaucoup toucher la publicité, il y a quand même 50% de subvention. S'il voit le jour en 2011on fera beaucoup plus de choses avec en principe cinq opérations majeures mais il faut avant tout mobiliser.

 

Question : que pensez-vous du réaménagement du centre ville par la municipalité locale ?

J'ai vu tous les projets. Il y en avait un qui nous plaisait beaucoup avec la circulation à sens unique par la rue des Fontaines. C'était super, mais il a été abandonné car trop difficile, matériellement et financièrement, à réaliser. Mais la révision totale de l'accès aux commerces avec la réalisation de parkings sur les places, la réfection des trottoirs, la pose de panneaux de signalisation, d'accès pour les handicapés, etc. va assurément apporter un plus pour le commerce local.