Jean Pierre Bruneteau   Imprimer
Par Claude   
Mardi, 18 Février 2003

Une médaille d'honneur du travail méritée.

CREQUY : La médaille d'honneur du travail à Jean Pierre Bruneteau : un grand défenseur de la cause publique et du monde rural.
Jean Pierre Bruneteau, 51 ans, est entré aux papeteries de l'Aa à Wizernes le 26 décembre 1972. Au fil des années, pour s'adapter au marché et à la conjoncture, son unité de production, la fabrication de cahiers, a été repris par la société Sill reliure qui est devenue par la suite une filiale du groupe Clairefontaine. Durant ces trente années, Jean Pierre Bruneteau a toujours fait preuve d'une grande polyvalence dans l'exercice de sa profession. Il s'est remis en question à chaque fois que le métier du papier évoluait en fonction de la modernisation et de l'automatisation des tâches. Une reconversion toujours réussie grâce à sa conscience professionnelle mais aussi, sa volonté et un sens aigu d'adaptation aux méthodes modernes du travail. Cet habitant de Créquy a également du faire preuve de mobilité en se rendant par tous les temps à son travail distant de trente quatre kilomètres. Jean Pierre Bruneteau, qui est également délégué syndical, est fier d'avoir oeuvré durant trente ans au sein de la même entreprise. Il regrette cependant qu'à une certaine époque les élus du canton de Fruges, n'aient rien fait pour faciliter l'implantation d'entreprises sur leur territoire, condamnant ainsi les jeunes comme lui à l'exil. Aussi est-il particulièrement satisfait de constater l'effet inverse cette dernière décennie. Une évolution à laquelle il a apporté sa pierre en s'immergeant complètement dans la vie publique. En qualité de militant mais aussi d'élu au sein du conseil municipal de Créquy et de la communauté de communes. Une façon pour lui de démontrer qu'il existe un avenir pour les jeunes en dehors du travail de la terre et que le monde rural n'appartient pas qu'aux paysans. "Le progrès ne vaut que s'il est vécu par tout le monde" aime-t-il à rappeler et il fera tout pour que les jeunes puissent continuer à "vivre et travailler au Pays", en trouvant leur voie. Lundi soir à la salle Emile Zola de Wizernes il a reçu sa distinction bien méritée en présence de son maire Germain Dollé et d'Alain Beuvry, le premier adjoint de la municipalité de Créquy.