Fressin d'après guerre   Imprimer
Par Claude   
Mercredi, 19 Février 2003

Fressin d'après guerre

 

 

Fressin d'hier, Fressin d'aujourd'hui : un travail de mémoire pour les générations futures.
La bibliothèque du foyer rural se veut être la gardienne du patrimoine culturel et littéraire du village. Dans le cadre de ses activités, elle souhaite donner la parole à ceux qui veulent, par des « récits d'hier et d'aujourd'hui », remonter le temps et préserver la mémoire et les valeurs d'un monde rural en pleine évolution. A ce titre, le livre « les passagers des quatre saisons » de Francis Alexandre retrace la vie d'un village des années d’après-guerre. Il s'agit des commentaires d'un enfant qui porte un regard sur le monde adulte. Trente années plus tard, il est de retour au bercail, un livre en poche, histoire sans doute de ne pas arriver les mains vides. N’est-ce pas là la preuve de l’importance des évènements qui marquent notre enfance et que même le temps ne peut effacer ? Comme par exemple le souvenir de cette année 1942 où, selon les dires des parents de l’auteur, « des cigognes de passage le dépose dans un chou… ». Ces contes, qui d'ordinaire amusent les adultes, cèdent vite le pas, dans la suite du récit, aux dangers d'une guerre engendrant de nombreuses difficultés dans les campagnes. Les enfants sont en première ligne et les parents doivent faire face à bien des problèmes pour élever convenablement leur progéniture. Ils n'en perdent pas moins le sens des réalités quotidiennes, invitant leurs rejetons, au fur et à mesure que les blouses rétrécissent, à « ne pas attendre que l'alouette tombe toute cuite dans leur assiette…». Aux recommandations des parents s'ajoutent celles de l'instituteur se plaignant d'user trop d'encre rouge à corriger les fautes, à cause du patois que les enfants se complaisent à utiliser… Et aussi celles du curé de la paroisse menaçant les enfants de la chaleur de l'enfer s'ils ne récitent pas leurs prières matin et soir… En vérité, cette grande famille villageoise d'autrefois transmet à ses enfants ses coutumes, ses tabous, ses principes mais aussi ses règles de vie les plus élémentaires, à commencer par les préceptes de la morale et de la bienséance. Des enseignements qui devaient permettre aux jeunes fressinois de devenir « grands ». Des pratiques un peu oubliées de nos jours ! Ce livre raconte le temps des cigognes mais aussi celui des ancêtres qui « ont laissé au sol qu'ils ont de leurs mains modelé, les empreintes de leur ultime passage… ». Si dans ce livre, certains peuvent retrouver le souvenir de leur enfance, d'autres éprouveront le plaisir de découvrir ce que fut la vie de leurs ascendants à cette époque. On peut se procurer « les passagers des quatre saisons » au foyer rural de Fressin ou par correspondance chez l'auteur qui dédicacera chaque exemplaire : 8 rue de la Belette 11100 Narbonne (15 euros + 2 euros pour les frais de port).